La lingerie des années 30 : vers une nouvelle féminité

Les années 30 sonnent le glas de la gaieté des années folles.. Après le Krach boursier de Wall Street en 1929, des pays comme l’USA ou la France subissent une crise sociale et économique très importante : « La Grande Dépression ». Pauvreté, chômage, effondrement des prix, montée du fascisme..

Le monde de la mode et l’industrie du textile sont bien sur impactés par ces événements. C’est dans ce contexte austère qu’apparait un style vestimentaire aux ligne structurées et épurées, faisant bien évidemment écho à l’Art Déco. De ce fait, les robes droites et tailleurs très graphiques sont particulièrement influencés par l’architecture et la sculpture de cette époque. D’ailleurs Madame Grès, couturière de renom, disait « Je voulais être sculpteur. Pour moi, c’est la même chose de travailler le tissu ou la pierre »).

Contrairement aux années 20, les tenues soulignent et subliment les formes de la femme : taille, hanches et poitrines sont mises en valeur. La silhouette « sirène » est en vogue, avec des robes longues près du corps pour les soirées.

C’est ainsi que la lingerie des années 30 s’adapte naturellement à cette nouvelle féminité.

Une démocratisation de la lingerie

Grace à des matières artificielles comme la rayonne ou la viscose, moins onéreux que la soie, la lingerie est achetée par un plus grand nombre de femmes, beaucoup plus qu’au cours des années 20.

De plus, la naissance de la photographie de mode au milieu des années 30 permets à la gente féminine de la France entière de voir les mannequins porter des dessous dans les magazines. Par conséquent, les femmes s’identifient à elles et achètent donc davantage de lingerie à la mode du jour…

Les photographes Christian Bérard et Man Ray sont les précurseurs de ces clichés , travaillant pour des revues féminines comme Vogue ou encore Marie-Claire.

Histoire de bas

C’est en 1935 que Wallace Carothers invente le nylon : enfin une fibre résistante, élastique et agréable au toucher. C’est pourquoi les femmes adorent encore aujourd’hui sa qualité irréprochable et sa finesse très agréable. Cependant, le bas en nylon n’a lui été commercialisé qu’en 1939 sous le nom de bas en soie synthétique. Tout de suite, il rencontre un vif succès aux Etats Unis, mais très vite, à cause des restrictions de la deuxième guerre mondiale celui ci il devient rare à trouver.

Mais revenons dans les années 30 où les matières de bas les plus courantes restent la soie et le coton. Ce n’est qu’en 1940 et surtout après la guerre que les bas nylon intègrent le quotidien des femmes du monde entier. On dit merci aux soldats américains de les avoir apporter dans leur bagage pour la France !

Les femmes portent leur bas attachés à leurs jarretelles.

La reine des années 30 : la gaine

La gaine est idéale pour épouser le corps de la femme, dans des robes ajustées dessinant les lignes du corps.

Composée d’une pièce de tissu recouvrant une partie du ventre, les hanches et les cuisses, elle a pour but de maintenir le bassin et de dessiner une silhouette parfaite en toutes circonstances et en toute discrétion.

Mais la création du Lastex au début des années 30 va bouleverser la confection de lingerie gainante . En effet, cette fibre permets la fabrication d’un tricot élastique,

En 1933, la marque Occulta commercialise la gaine « Scandale » : elle rencontre un énorme succès en France de telle sorte que presque toutes les femmes la portent.

Suite à cela, beaucoup de marques mets en vente leur propre gaine. Ainsi chacune vends leurs bienfaits dans des réclames qui se font de plus en plus nombreuses. Elles d’appellent entre autre Roussel, Kestos, Claverie..

Cependant, l‘ensemble soutien gorge/culotte ainsi que la combinaison culotte se porte également sous les vêtements.

Le soutien gorge

Le soutien gorge dans les années 30 ressemble à celui que porte les femmes à notre époque : taille de bonnets, fermetures à crochets et bretelles ajustables. Grace aux progrès du textile ( élasticité, motifs, formes) , il se fait plus confortable. Celui ci est donc porter par un plus grand nombre de femme, d’autant plus que les films Hollywoodiens et les publicités aident à les vendre.

Le soutien gorge pointu rigide fait son apparition dans la lingerie des années 30 , et est un véritable succès.

En 1935, apparait le premier guide des tailles de bonnets de soutien gorge, de A à D.

Vous rêvez d’être transformée en une femme des années 30 ? Alors, le temps d’une séance photographique argentique dans mes studios d’époque (avec prêt de tenues, mise en beauté , accessoires et décor) ou pour une occasion particulière, n’hésitez pas à faire appel à mes services pour voyager dans le temps : https://ladanaideepochphotography.com/prestations/studio/

Voici quelques photographies 1930 réalisées par mes soins :

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :